Deux cent volontaires formés à Sarh

Une formation de deux cent volontaires a été lancée ce mardi 9 juillet 2024 par l’Agence nationale de volontariat au Tchad (Anvol-T), au Palais des arts et de la culture Ngarta Tombalbaye de Sarh.

Il s’agit de 100 sages-femmes et 100 enseignants bénéficiaires de cette formation qui entre dans le cadre du projet “Engagement des Volontaires pour le développement durable du Tchad” ENVOL4DEV. Le projet vise à promouvoir l’insertion socio-économique et le bien-être de la jeunesse tchadienne.

Ismaël Mahamat Saleh, le directeur général de l’Anvol-T, souligne qu’à travers cette initiative, son institution s’est engagée à favoriser l’émergence d’une nouvelle génération de leaders tchadiens, épris de paix et d’amour de la patrie, à la recherche du développement intégral du Tchad, en brisant les barrières géographiques et les tendances à l’introversion. “Le Tchad de demain sera celui que vous voudriez qu’il soit. Pour nous, nous le voulons prospère, émancipé, émergent et occupant une place de choix dans le concert mondial. Cette ambition nous semble être à notre portée et plus encore de votre responsabilité. Vous serez les dirigeants tchadiens de demain. Vous continuerez avec brio l’œuvre du développement du Tchad que nos aînés et nous-mêmes avons mise en chantier. Vous ferez rayonner le Tchad dans le monde. Vous porterez haut le flambeau du Tchad qui gagne, qui va de l’avant et qui entretient le développement irréversible. Vos résultats de votre mission de volontariat forceront le respect. Vous ferez la fierté du Tchad. Tout cela ne sera possible qu’à condition que vous en preniez conscience, que vous travailliez dur, avec rigueur et droiture. Prouvez-le dès à présent, à la faveur de la formation qui vous est offerte ici, à partir de maintenant jusqu’à votre déploiement effectif” a-t-il conseillé.

Tout en se réjouissant du choix porté sur sa province, le gouverneur du Moyen-Chari Abderaman Ahmat Borgou, a rappelé que les jeunes constituent le premier atout et le premier trésor sur lequel, le Tchad doit compter pour amorcer véritablement son émergence. “Les défis de l’emploi, de l’insertion et de l’autonomisation qui se posent en milieu jeune frappent aussi de plein fouet ceux des provinces de la zone méridionale du pays. Ce projet vient donc à point nommé, pour permettre à nos jeunes de se rendre utiles à eux-mêmes et à leur société” à expliquer le gouverneur. Il rassure de sa disponibilité d’aider à concrétiser ces rêves, de servir la communauté et acquérir d’expérience, à devenir réalité pour l’insertion socio-professionnelle et le plein épanouissement de ces jeunes.

La représentante résidente de l’Unfpa au Tchad, Yewandé Odia, a rassuré de la disponibilité de son institution au côté du ministère en charge de la Jeunesse, à accompagner les jeunes tchadiens pour leur insertion dans la vie active.

Pour le ministère de la Jeunesse et des sports Abakar Djarmah Aumi, cette action de formation des volontaires a une double signification à savoir : Inculquer l’esprit de volontariat chez les jeunes bénéficiaires, les faire comprendre les réalités du monde professionnel et contribuer au développement des valeurs de paix et de citoyenneté en milieu jeune et au-delà à travers les comportements responsables entre eux et au sein des structures et des communautés. Selon le Ministre, au-delà de la mission assignée à l’Anvol-T d’œuvrer pour le développement durable, elle se doit d’être incontestablement un puissant mécanisme institutionnel qui apporte une solution aux problèmes de l’employabilité des jeunes en premier plan, puis renforce les offres de services indispensables (Santé, éducation, environnement, formation en lien avec l’emploi…). “Suite aux soucis du Gouvernement dans la recherche des solutions pour le développement et l’épanouissement de la jeunesse, l’élaboration d’un projet engagement des volontaires pour le développement durable du Tchad est né pour ambitionner et résorber le chômage des jeunes” a signifié Abakar Djarmah Aumi.

Mis en œuvre par le ministère de la Jeunesse et des Sports à travers l’Anvol-T avec l’appui technique et financier de l’Unfpa, ce projet vise à : accroitre les opportunités d’employabilité, d’entrepreneuriat et de participation des jeunes au développement durable du Tchad ; mettre en place un pool de sage-femmes dans le cadre de Volontariat capables d’apporter efficacement assistance en santé de la reproduction, violence basées sur le genre, éducation à la sexualité des ados jeunes et prévention des abus et exploitation sexuels dans un esprit de redevabilité aux personnes affectées par les crises humanitaires et/ou dans un contexte de développement et renforcer les structures d’enseignements par un personnel enseignant qualifié à l’effet de promouvoir une éducation de qualité en lien avec les réalités du marché de l’emploi.

 

 

Laisser un commentaire