Le chef du Cmt promet un dialogue inclusif et un conseil de transition

Huit jours après s’être porté à la tête du Conseil militaire de transition (Cmt), le général Mahamat Idriss Déby a fait une adresse à la nation où il a promis être le garant du dialogue national selon un calendrier qui sera élaboré par le gouvernement mis en place.

C’est au cours d’un premier discours officiel d’une dizaine de minutes que le général Mahamat Idriss Déby a rappelé brièvement le contexte qui prévaut actuellement au Tchad et a rendu un vibrant hommage au défunt président Déby.  “Le maréchal du Tchad Idriss Déby Itno est mort d’une mort réservée aux grands destins, en nous laissant dans le désarroi, la détresse et une douleur indescriptible … Je voudrais au nom de toute la nation rendre un vibrant hommage aux frères d’armes du Maréchal du Tchad qui ont combattu à ses côtés, certains sont morts au champ d’honneur, d’autres en garderont des cicatrices indélébiles. Le Tchad vous est éternellement reconnaissant”. Avant de justifier la mise en place du Cmt en ces terme  : Confronté au renoncement du président de l’Assemblée nationale d’assumer sa responsabilité constitutionnelle et face à ce péril imminent, un Conseil militaire de transition a été mis en place pour faire face au péril ultime. La charte de transition qui fonde nos actions est une base pour la mise en œuvre de notre dispositif institutionnel. Le Conseil militaire de transition obéit au souci cardinal de faire face à l’urgence absolue de devoir défendre notre patrie contre l’agression qu’elle subissait, de préserver les acquis de paix et de la stabilité et de garantir l’unité et la cohésion nationale”. Le chef du Cmt a par ailleurs précisé les rôles que les militaires aux commandes du pays joueront. “Le Conseil militaire de transition n’a pas d’autre objectif que d’assurer la continuité de l’État, la survie de la nation et l’empêcher de sombrer dans le néant, la violence et l’anarchie. Les membres du Cmt sont des soldats qui n’ont d’autre ambition que celle de servir loyalement et avec honneur leur patrie. Toute autre attitude des membres du Cmt sera une atteinte impardonnable à la mémoire du Maréchal et à l’engagement face au peuple. Notre pays est au carrefour de son histoire. Ce moment crucial pour la Nation tchadienne engage le Cmt à faire preuve de responsabilité et de pondération. Conformément à l’esprit et aux dispositions de la Charte de transition, le Conseil militaire de transition jouera pleinement son rôle de garant de l’indépendance nationale. Il aura pour vocation de définir les grandes orientations pour les questions de paix, de stabilité et de sécurité nationale”.

Mahamat Idriss Déby a aussi relevé des valeurs qui tiennent à cœur la junte au pouvoir, notamment “la réconciliation nationale, la paix, l’unité, la solidarité qui seront en tête des actions prioritaires du gouvernement”.

Enfin, le patron de la transition a annoncé la tenue d’un dialogue national inclusif. “Je serai le garant de ce dialogue qui n’éludera aucun sujet d’intérêt national selon un calendrier précis que le gouvernement sera appelé à dévoiler. Dans les prochains jours et après les consultations en cours, un Conseil national de transition, représentatif de toutes les provinces et de toutes les forces vives de la nation sera également mis en place, de façon consensuelle et concertée, pour permettre l’accompagnement législatif de l’action gouvernementale et de donner au pays les bases d’une nouvelle Constitution. L’objectif du processus est de nous permettre d’organiser des élections démocratiques, libres et transparentes dans les meilleurs délais. La démocratie et la liberté introduites au Tchad en 1990 sont et resteront des valeurs irréversibles”.

Au-delà des préoccupations nationales, le président du Cmt  a promis aux partenaires du Tchad dans la lutte contre le terrorisme notamment, la France, le G5 Sahel que le Tchad ne faillira pas à ses engagements. “Je voudrais également rassurer nos partenaires que le Tchad continuera de tenir son rang et à assumer ses responsabilités dans la lutte contre le terrorisme et respectera tous ses engagements internationaux”.

Gaspard Boulaledé

 

 

Laisser un commentaire