Romadoumngar Félix défend le statut de l’opposition

Le chef de file de l’opposition démocratique tchadienne a fait une déclaration ce mercredi 8 septembre 2021 au siège de son parti (Union pour le renouveau et la démocratie (Urd) pour annoncer l’état d’avancement des préparatifs du dialogue du côté des opposants.

Devant les journalistes, le député Romadoumngar Félix Nialbé a tout d’abord tenu à rassurer l’opinion de l’existence de l’opposition tchadienne. Ceci en guise de réponse à ceux qu’il qualifie de “malicieux de la classe politique”, qui fanfaronnent autour de son inexistence en prétextant la période de transition, a-t-il dit. Pour lui, l’existence de l’opposition démocratique ne souffre d’aucun doute de par les textes en vigueur la régissant, notamment : la Charte de transition et les textes subséquents non contraires, l’Ordonnance N°40/PR/2018 du 30 août 2018, portant statut de l’opposition démocratique et la loi N°32/PR/2019 du 22 juillet 2019, portant Charte des partis politiques. Et pour joindre l’utile à l’agréable, le Député Romadoumngar Félix Nialbé annonce la signature prochaine d’une plateforme réactualisant la ligne de démarcation de sa composante politique.

L’opposition démocratique se prépare donc activement à prendre part au Dialogue national inclusif et attire l’attention du comité ad hoc chargé de la mise en place du Conseil national de transition à faire preuve de responsabilité en “se débarrassant de certains lobbies qui tendent à l’induire en erreur”.

Mbaitolnan Hermann, stagiaire

 

Laisser un commentaire