Une reconnaissance qui apaise les tensions ?

Le Ministre de l’Administration du territoire et de la décentralisation a signé ce 8 juin l’arrêté accordant autorisation de fonctionner comme parti politique à “Les transformateurs’’ de Dr Succès Masra.

C’est dès le début du mouvement “Les Transformateurs” que le bras de fer a opposé le feu président Déby au leader des Transformateurs Masra Succès. C’est un mouvement qui a pour la première fois au Tchad, drainé le peuple majoritairement jeune derrière lui tant idéologique que pratique au vue des points de transformation qu’il avait mis dans son programme politique. Malgré les injonctions des grandes chancelleries à N’Djaména pour que Déby reconnaisse les Transformateurs comme parti, Déby n’a vu que la menace qui venait. C’est pourquoi, Les Transformateurs n’ont pas été depuis leur début reconnus comme parti politique et, l’augmentation de l’âge à 45 ans pour les candidats au poste de présidence de la république lors du forum national dit inclusif de 2020 sont entre autres manœuvres visant à écarter Succès Masra qui est soutenu par bon nombre de jeunes. Durant des mois, les transformateurs avaient initié des marches pacifiques pour revendiquer leur reconnaissance et leur participation au jeu politique du pays. D’autres partis politiques et des organisations de la société civile et de défense des droits de l’homme, se joignent aux transformateurs pour créer le mouvement Wakit Tama. Ce mouvement donc les transformateurs est l’un des grands acteurs à initier et conduire la marche du 27 avril dernier, qui a connu une très grande mobilisation mais qui était la plus sanglante de toute les marches pacifiques. Car 15 personnes sont tombées sous les tirs de l’armée. Cette marche avait pour seul objectif, le départ du Conseil militaire de transition avec à sa tête le fils de Déby Mahamat Idriss Déby alias Mahamat Kaka. Depuis sa rencontre avec Déby peu avant la campagne électorale, bon nombre de tchadiens se sont vus trahis par le leader des transformateurs. D’autres trouvaient que Dr Masra est allé voir Déby pour négocier la légalisation de son parti et certains encore pensent qu’il cherchait à devenir Vice-président. Cependant, le leader des transformateurs a balayé d’un revers de main toutes ces interprétations car pour lui, il fallait dialoguer avec le Président Déby pour lui offrir une porte de sortie.

Le paradoxe surprenant est que le ministre de l’Administration du territoire et de la décentralisation, Mahamat Bechir Chérif, vient de reconnaitre les transformateurs comme Parti politique légalement constitué qui devra fonctionner désormais sous le folio N° 469. Pour les transformateurs, c’est juste la justice qui a triomphé. “Avec une pensée pieuse pour les 16 militants marcheurs tombés pour la justice, je vous annonce que la justice a triomphé et l’administration a pris une décision à posteriori ce 8 juin 2021 pour dire qu’elle reconnait officiellement les Transformateurs comme parti politique’’ a écrit Succès Masra sur sa page facebook. Or, les transformateurs sont restés sur leur position demandant le départ du Cmt puisqu’il est illégal. A cet effet, cette décision prise sous ce pouvoir n’est-elle pas illégale pour les transformateurs puisque celui-ci ne reconnait pas le Conseil militaire et le Gouvernement de transition? C’est cette question qui fait le buzz sur les réseaux sociaux depuis l’annonce de l’arrêté accordant autorisation de fonctionner au parti les transformateurs.

D’autre part, la reconnaissance du Parti les Transformateurs ne permet-il pas de désamorcer la bombe ? Puisque le combat des transformateurs est aussi celui de se battre pour obtenir la légalité et la justice de fonctionner comme tout autre parti politique. Cela peut être interprété aussi, comme un pas en avant de la lutte mais surtout un acte qui prouve que peut être que les autorités de transition veulent l’apaisement du pays.

Laisser un commentaire