G5-Sahel : les ministres des affaires étrangères se concertent

Les ministres des affaires étrangères du G5-Sahel sont depuis ce matin, mercredi 18 janvier 2023, en réunion à N’Djaména en vue redynamiser les activités du G5-Sahel.

Dans son discours d’ouverture, le ministre tchadien des Affaires étrangères, Mahamat Saleh Annadif s’est réjoui de la confiance accordée par les chefs d’État au Tchad de présider la destinée du leur organisation : le G5-Sahel.

Après avoir rappelé les circonstances de la naissance du G5-Sahel, le ministre s’est appesanti sur les difficultés que rencontre cette organisation sous-régionale. “Il n’est un secret pour personne que ces deniers temps, le G5 Sahel éprouve d’énormes difficultés, même pour la tenue régulière de ses réunions statutaires. La présidence en exercice est devenue élastique pour le Tchad. L’expiration du mandat de la Force conjointe depuis juillet 2022 fait que le secrétariat exécutif et les organes rattachés peinent à fonctionner, sans parler du reste”, relève-t-il. Il ajoute que le retrait du Mali est venu plomber la dynamique à l’origine de la création G5 Sahel. Face à ce constat et malgré les difficultés, poursuit le ministre Mahamat Saleh Annadif, “l’idée de la création du G5 Sahel demeure toujours pertinente en termes de vision stratégique et en tant que catalyseur des synergies régionales pour une culture d’actions communes”. Il émet le vœu que les concertations de N’Djaména  puissent permettre de dégager des perspectives pour redonner un nouveau souffle à l’organisation sous-régionale en prélude à la tenue d’un sommet de relance du G5 Sahel.

MinnamouDjobsou Ezéchiel

Laisser un commentaire