Les anciens ministres et cadres proposent une sortie de crise

Par un point de presse organisé ce mercredi 9 juin 2021 dans la salle de réunion de la radio Fm Liberté, les anciens ministres et cadres du pays appellent à la tenue d’une Conférence nationale inclusive et souveraine sincère pour sauver le Tchad.

Ce point de presse est organisé après leur appel du 1erjuin 2021 pour une transition réussie et apaisée. Pour les anciens ministres et cadres tchadiens, le forum à venir doit constituer un cadre idéal de dialogue, d’inclusion et de compromis qui veillera à la participation équilibrée et représentative de toutes les forces vives de la société tchadienne, y compris les mouvements politico-militaires et la diaspora. «La large représentativité de cette conférence lui confère la légitimité consensuelle de pouvoir prendre les décisions essentielles pour aller avec confiance à des élections démocratiques et transparentes auxquelles seront conviés librement tous les enfants du Tchad», expliquent-ils. Pour une Conférence nationale inclusive et souveraine (Cnis), les anciens ministres et cadres proposent la mise en place, dans un délai de 15 jours au plus, d’un organe indépendant chargé de l’organiser dans les trois prochains mois en concertation avec l’Union africaine et les organisations internationales. Ils enchaînent également leur proposition par la nomination d’un facilitateur international crédible, avec l’assistance des Nations-unis et de l’Union européenne acceptée par tous, pour faciliter la convocation de la conférence, le dialogue, le rapprochement entre les parties et pour contribuer aussi à résoudre les questions de la sécurité des participants et du financement de la conférence en relation avec les partenaires. Ils terminent leurs propositions par la révision immédiate de la charte actuelle du Conseil militaire de transition (Cmt) pour y inclure notamment une disposition sur l’organisation de la Conférence nationale, inclusive et souveraine. Les initiateurs des présentes propositions appellent le Cmt, le gouvernement de transition et toutes les couches de la société tchadienne de l’intérieur et de la diaspora à se donner main pour acter les propositions d’organisation de la conférence nationale, inclusive et souveraine et œuvrer pour son succès.

NgarsoundaDounbé Narcisse, stagiaire

 

 

Laisser un commentaire