Mafia autour des bulletins de vote

Selon des sources proches de la Commission électorale nationale indépendante (Céni), une mafia se met en place autour du marché d’impression des bulletins et de procès-verbaux de vote. Alors qu’il est attendu, logiquement, un appel d’offre international pour permettre la section en toute transparence d’une entreprise crédible pour l’impression des bulletins et procès-verbaux de vote, un groupe d’individus proches du pouvoir fait pression sur le bureau de la Céni pour que le marché soit attribué, sans appel d’offre, à l’imprimerie Aubaine Graphic. Ceci, dans le but de disposer des bulletins et procès verbaux de vote parallèles  le jour du scrutin. Selon nos sources, cette stratégie de fraude a bien marché en 2016, d’où l’intérêt de la rééditer pour les prochaines élections. Alors que bien avant, en 2011, c’est par un appel d’offre international que la Céni a procédé à la sélection d’une entreprise chargée d’imprimer les documents électoraux.

Laisser un commentaire