Signature d’accord de la phase 4 du projet de gestion des eaux

Le Ministre de la prospective économique et des partenariats internationaux, Moussa Batraki et le Directeur de développement de la coopération suisse, Romain Darbellay ont signé l’accord de financement de la phase IV du projet de Gestion des eaux de ruissèlement dans le Tchad et le sahel (Gerts) dans la matinée du 13 janvier 2023.

Le Directeur de développement de la coopération suisse a rappelé que le projet Gerts est mis en œuvre depuis 2012 avec à la clé, des résultats satisfaisants. Ils sont les suivants, 10 000 hectares de bassin versant aménagés, valorisation de 8 900 hectares de terre agricole au bénéfice de 216 000 exploitants dont 100 000 femmes. “Selon nos calculs, les revenus de femmes ont augmenté de 55 à 250 mille francs Cfa. Et aussi 20% d’augmentation de rendement pour les agriculteurs et des personnes qui vivent de l’agriculture de subsistance, c’est essentiel.  Les revenus familiaux ont augmenté de 100% en passant de 150 000 à 300 000 francs Cfa. On reste sur des bases très modestes des revenus agricoles dans ces zones mais doubler un revenu modeste c’est quand même changer la vie de ces gens”, a renchéri Romain Darbellay. Le projet Gerts est mis en œuvre dans le Batha, le Wadi Fira, l’Ennedi Est et Ouest. Le but est de contribuer à l’amélioration de la sécurité alimentaire et nutritionnelle des populations des provinces précitées.

Le ministre Moussa Batraki a tenu à exprimer sa reconnaissance à la coopération suisse. “Elle nous donne de l’appui en comprenant les enjeux et les défis qui sont les nôtres”, a-t-il reconnu. Il a ensuite présenté à la coopération, les défis majeurs du gouvernement dans les deux prochaines années que sont : la préparation des élections et la mise en œuvre des recommandations du dialogue national dit inclusif.

Lanka Daba Armel

 

 

 

Laisser un commentaire