Des jeunes membres de l’Eemet menacent

Le Cadre d’action et de réflexion des jeunes des églises membres de l’entente des églises et missions évangéliques au Tchad (Carjeemet), a fait un point de presse le 21 septembre 2022 dans les locaux de la radio Oxygène pour demander aux responsables de l’Eemet de quitter les assises du dialogue.
Un délai de 48h est accordé aux représentants de l’Entente des églises et missions évangéliques (Eemet), afin qu’elle sauve son honneur en se retirant définitivement du dialogue national inclusif et souverain, informent les jeunes du Carjeemet. Sinon, “nous, jeunes chrétiens des églises membres de l’Eemet nous verrons dans l’obligation d’entreprendre des actions pour nous faire entendre et seuls les dirigeants de l’Eemet seront responsables de tout ce qui adviendra”, menacent-ils par la voix de leur secrétaire exécutif, Ngaradé Ndolebé Vidal. Tout en restant ouvert au dialogue en vue de concilier les actions pour sauver l’honneur de la communauté évangélique, le Carjeemet appel toute la jeunesse chrétienne des églises membres de l’Eemet à rester mobilisée dans la prière et prête à toute action.
Cette sortie du Carjeemet fait suite à la décision de l’Eemet qui, après avoir interpelé les plus hautes autorités sur le processus et les conditions de la tenue du dialogue national inclusif et souverain, tout en clarifiant que si ce dialogue n’est pas inclusif comme il se doit, elle se verra dans l’obligation de suspendre sa participation. Après cette interpellation, l’Eemet a suspendu sa participation au dialogue dont beaucoup ont apprécié vue que rien de concret ne se dessinait dans le processus du déroulement du dialogue au palais des arts et de la culture. Cette joie n’a pas duré vue qu’après la rencontre entre les responsables de l’Eemet et le Président du conseil national de transition, ses représentants ont regagné leurs places dans la salle du dialogue de manière clandestine.
Après moult tracasseries informent la Carjeemet, le secrétaire général de l’Eemet Dr Djimalngar Madjibeye avec à ses côtés l’ancien Sg Souina Potiphar, ont reçu le bureau du Carjeemet pour justifier le retour de l’entente en catimini dans la salle en quelques points. L’entrée d’un représentant des protestants dans le présidium qui répond aux préoccupations de l’Eemet; c’est la base représentée par les 8 présidents des dénominations, plus 5 personnes ressources de chaque dénomination qui ont décidé que l’Eemet reparte dans la salle et que si le sel se trouve en dehors de la sauce, elle n’a pas d’effet et enfin, ce retour a pour objectif d’éviter la persécution des évangélistes qui sont sur les champs missionnaires vers les zones musulmanes car, renchérit le Sg de l’Eemet, cette décision incomprise évitera l’affrontement les jeunes chrétiens et les musulmans que les politiciens veulent instrumentaliser.
“Nous invitons donc les responsables de l’Eemet à prendre de recule dans cette mascarade politique pour la bonne image des Eglises protestantes au Tchad et pour notre identité de sel et lumière du monde. Comme l’a déjà fait l’Eglise catholique, il y’a quelques jours, la Bible ne nous autorise pas à nous asseoir en tant que chrétiens en compagnie des moqueurs (Psaumes 1:1)”, conclut le secrétaire exécutif du Carjeemet, Ngaradé Ndolebé Vidal .

Modeh Boy Trésor

Laisser un commentaire