Les opérateurs économiques interpellent les autorités de la transition

Par un point de presse animé le samedi 17 septembre 2022, le président du Syndicat national des opérateurs économiques du Tchad, Dr Wardougou Djimi Chette, interpelle le gouvernement de transition par rapport à la saisie d’une importante somme d’argent destinée à l’achat de marchandises, de 8 kg d’or et des appareils détecteurs d’or confisqués par la douane. Il exige sa restitution.  

Soucieux des problèmes qui paralysent l’économie tchadienne, le président du syndicat hausse le ton. Il interpelle les autorités de la transition à plus de vigilance et de responsabilité dans la gestion économique du pays. « Le syndicat ne peut en aucun cas rester silencieux face aux maux qui dysfonctionnent le secteur économique. Il est toujours prêt à défendre les droits de ses membres que sont les opérateurs économiques qui contribuent sans relâche au Trésor public du Tchad », relève le président du Syndicat.

Pour lui, l’Etat tchadien a l’obligation de protéger les intérêts économiques des opérateurs économiques en résolvant les problèmes qu’ils rencontrent tant au niveau national qu’international sans discrimination aucune. A cet effet, il faut garantir à tous les opérateurs économiques des droits.

En février 2022, Haoua Djabir Bineye, opératrice économique tchadienne a été victime de confiscation de 8 kg d’or à l’aéroport d’Egypte. En outre, 39 millions, l’argent destiné à l’achat des marchandises de six autres opérateurs et des grands appareils détecteurs d’or ont été saisis à l’aéroport de N’Djaména. « Le 1er mars 2022, le syndicat a envoyé une demande d’intervention au Président du conseil militaire de transition (Pcmt) qui est restée sans suite, alors que ces opérateurs ont versé le pourcentage de taxe de la douane », déplore le président du syndicat. Il poursuit : « Les conditions dans lesquelles vivent les opérateurs économiques du Tchad découlent des pratiques illégales des agents de la douane dont nous ignorons les causes alors que les opérateurs tchadiens font énormément de recettes au Trésor public ».

Dr Wardougou Djimi Chette rappelle les autorités en charge de l’économie au sens de la justice afin que les recettes du Trésor public soient transparentes. A l’occasion, il a exprimé ses inquiétudes quant à la régularité et la sincérité des opérateurs économiques tchadiens qui luttent pour une économie durable. Il appelle le Pcmt à la sincérité et à privilégier l’intérêt des opérateurs économiques au détriment des calculs particuliers et égoïstes. « Quand est-ce que l’Etat protège les opérateurs économiques ? », a-t-il interrogé.

Larkong. L. Nadège, Stagiaire.

 

 

 

Laisser un commentaire