Renforcer les services de santé maternelle et infantile

Le gouvernement du Tchad, le Fonds des nations-unies pour l’enfance (Unicef) et la Banque islamique de développement (Bid) unissent leurs efforts pour renforcer les services de santé maternelle et infantile au Tchad.

Un accord de partenariat dans ce sens, entre l’Unicef et le ministère de la Santé publique et de la prévention, est signé le 17 janvier 2023. L’Unicef et la Bid vont soutenir les efforts du gouvernement du Tchad dans le renforcement des services de santé maternelle et infantile. Cette collaboration stratégique permettra de manière spécifique à assurer la disponibilité permanente (24 h/24, 7 j/7) des soins obstétricaux et néonataux d’urgence (Sonu) dans les formations sanitaires ciblées afin de contribuer à la réduction des mortalités maternelle et néonatale, liées aux complications de grossesse et d’accouchement. Elle renforcera durablement le système de santé au niveau national, provincial et communautaire, sous le leadership du ministère de la Santé publique et de la prévention, et du ministère de de la Prospective économique et des partenariats internationaux.La contribution de la Banque islamique de développement permettra d’avoir des centres de santé adéquats, dotés de matériels de qualité et de personnels qualifiés qui permettront d’éviter les décès des enfants de moins de cinq ans liés aux maladies facilement traitables grâce à des interventions courantes, à la fois efficaces et peu onéreuses, même sans recourir aux soins intensifs”, a souligné Jacques Boyer, représentant de l’Unicef au Tchad.

Grâce à la contribution de 44 millions Usd fournie par la Banque islamique de développement, 20 formations sanitaires seront construites et équipées ; 84 seront réhabilitées et équipées dont 2 hôpitaux provinciaux et un hôpital à N’Djaména ; plus de 300 personnes seront formées aux Sonu, à la prise en charge intégrée des maladies de l’enfant ; et plus de 1400 agents de santé communautaires seront également formés sur le paquet minimum d’activités de santé. Cette contribution assurera aussi la fourniture et l’installation d’équipements biomédicaux de pointe dans les formations sanitaires ciblées ; la construction de forages équipés de pompes à alimentation solaire et la fourniture de médicaments essentiels, réactifs de laboratoire et consommables médicaux.

 

Des provinces identifiées

Cet important partenariat durera cinq ans et permettra de toucher 37% de la population totale du pays soit environ 6 298 000 personnes dans trois provinces : Ennedi Est, Mandoul et Salamat ; deux hôpitaux provinciaux : Abéché et Bongor ; et l’hôpital Mère-enfant de N’Djaména.

Le partenariat entre le gouvernement du Tchad, l’Unicef et la Bid contribuera à la réalisation des objectifs de la Politique nationale de santé qui vise à assurer à la population, un accès universel à des soins de santé de qualité, complets, intégrés, continues et centrés sur la personne, afin de contribuer efficacement au développement socio-économique du Tchad d’ici 2030.

Roy Moussa

 

 

Laisser un commentaire